11h30 - 12h30

Jacques Weber : se réapproprier le souffle européen



Jacques Weber

L’Europe n’est pas qu’économie et finance, c’est avant tout une histoire de cœur et d’esprit. Un trait d’union culturel entre les politiques, les financiers, les citoyens… et un moyen de retrouver, ensemble, la passion des choses autour d’un projet commun.

Cette passion, c’est un immense acteur qui nous l’a insufflée de nouveau en l’espace d’une heure : Jacques Weber a revisité pour nous une sélection de textes fondateurs, devenus emblématiques de l’Europe d’hier et d’aujourd’hui. De Vaclav Havel à Julien Benda, en passant par Victor Hugo, Jean Monnet et le Général De Gaulle il a prêté sa voix aux grands hommes qui ont pensé, aimé, critiqué… et fondé l’Europe. Mais aussi à une grande Dame qui nous rappelle que l’Europe restera immortelle « de Paris à Göttingen… »

Sa biographie :

Dès l’enfance Jacques Weber est passionné par l’art dramatique. Il entre au Conservatoire national supérieur à l’âge de 20 ans et obtient le prix d’Excellence au concours de sortie, en 1971. Sûr de ses choix, Jacques Weber refuse d’être engagé à la Comédie Française et rejoint Robert Hossein à Reims. Il commence dès lors une riche carrière théâtrale et une activité cinématographique sporadique. En 1983, son jeu dans Cyrano mis en scène par Jérôme Savary est un véritable succès. Au cinéma, il se fait connaître en interprétant le comte de Guiche dans Cyrano de Bergerac (1989), pour lequel il obtient le césar du Meilleur acteur dans un second rôle en 1991. En 1997, il se lance dans la réalisation avec Don Juan. Jacques Weber ravive le genre du théâtre à la télévision avec Ruy Blas en 2002. Il est à l'affiche en 2007 aux côtés de Karin Viard et de Pierre Arditi dans Les Ambitieux, puis dans la comédie Odette Toulemonde avec Catherine Frot et Albert Dupontel, réalisé par Eric- Emmanuel Schmitt.

Véritable constante dans sa carrière, Jacques Weber se consacre principalement au théâtre, restant fidèle aux grands classiques tout en les dépoussiérant. De 1979 à 1985, il dirige le Centre dramatique national de Lyon (théâtre du 8e), puis, de 1986 à 2001, le théâtre de Nice, Centre dramatique national Nice-Côte d’Azur. Il a joué et mis en scène les grands rôles du théâtre classique, dont Cyrano, où il a excellé pendant plusieurs saisons. Jacques Weber publie Des petits coins de paradis. Pour mémoire(s) en octobre 2009 (Ed. Cherche-Midi), son premier récit, qui relate sa vie d’artiste et ses amitiés. En 2011, il signe Cyrano, ma vie dans la sienne (Ed. Stock).

Jacques Weber est Chevalier de l’ordre national du Mérite, officier de l’ordre des Arts et des Lettres (1992), chevalier de la Légion d’honneur (1996) promu officier en 2008.

L'accès à l'Université d'été La Financière de l'Echiquier se fait sur invitation nominative - Copyright 2007-2010 La Financière de l'Echiquier - Webdesign Humaneo